C’est avec plaisir que nous voyons la communauté japonaise présente sur Saint-Nazaire et ses alentours s’agrandir un peu plus chaque année.

Comme vous le savez certainement, IMA Un Voyage au Japon n’a pas comme unique vocation de vous proposer des produits alimentaires japonais. L’existence de la boutique permet également de rassembler la communauté japonaise de la région et de créer du lien pour nos nouveaux arrivants.

Mais surtout, rassembler permet de partager plus facilement. Notre agenda se remplit de nouveaux projets toujours plus nombreux chaque année, pour donner de la visibilité à des pans de la culture japonaise plus discrets en France. S’éloigner des consommations de masse pour promouvoir des productions artisanales, c’est sur cette lancée que nous allons continuer de développer la boutique.

Mais avant la boutique ? Les projets fleurissaient déjà !

Après Fukushima

L’histoire a commencé par le retour dans notre région de Fumi, un cuisinier japonais. Je l’ai rencontré grâce à Sophie Ayusawa, une amie française vivant au Japon. Sophie m’avait présentée à Fumi car il avait le projet de venir dans la région avec une délégation japonaise.

Fumi était traiteur de plats français au Japon près de Fukushima, après avoir passé 3 ans en apprentissage au restaurant Le Hublot à Saint-Marc. Après la catastrophe du 11 mars, il avait perdu son matériel et ses stocks alimentaires.
C’est pourquoi la mission économique qu’il accompagnait lors de sa venue en 2015 avait été montée sous le signe de la “reconstruction”. Car ceux d’entre vous qui habitent Saint-Nazaire depuis longtemps s’en souviennent probablement, la ville a elle aussi connu sa part de destruction et a mis du temps à s’en relever.

Serbotel 2017

Les projets entre passionnés, expatriés et Japonais de passage n’ont depuis cessé de se multiplier. Les “Dimanches au Japon” organisés au Garage d’une part, mais également des salons professionnels comme Serbotel.
C’est à cette occasion, en 2017, que j’ai rencontré Mr Kono de la maison Yagisawa.

Fondée en 1807 dans le village de Rikuzentakata (département d’Iwate), elle produit des sauces soja, miso, dashi et autres condiments artisanaux. Ayant perdu ses installations dans le tsunami de 2011 qui avait emporté avec lui la quasi-totalité du village, la survie de l’entreprise était grandement menacée. Cependant, grâce à la solidarité d’autres sociétés, la maison Yagisawa a pu continuer à produire en empruntant les installations nécessaires.
C’est en 2013 que la maison a enfin pu réintégrer ses propres locaux, entièrement reconstruits.

Aujourd’hui, bientôt 10 ans après la catastrophe, la maison Yagisawa est non seulement parvenue à se relever, mais elle continue aussi d’innover. Elle nous propose cette année une nouvelle sauce soja, distribuée par Umami, qui vous pourrez retrouver en boutique très bientôt.