Setsubun est célébré au Japon le 3 février, aussi appelée “fête du lancé d’haricot”. Il s’agit plutôt de graine de soja torréfié. 

Les japonais fête le passage de l’hiver au printemps selon l’ancien calendrier lunaire chinois. C’est un jours important où se mêle plusieurs traditions.

Mamemaki :
Il s’agit de chasser Oni (le démon) de sa maison, généralement c’est le père qui porte un masque d’Oni, et le reste de la famille lui lance les graines de soja en scandant “Oni wa soto ! Fuku wa uchi !” qui veut dire le démon dehors et le bonheur dedans.
En suite la tradition veut que l’on mangent les graines de soja jeté sur Oni, on en mange autant que notre âge, plus une graine pour l’année à venir.
Les bébés nouvellement nés on aussi le droit à leurs graines, en effet les japonais considère que nous avons déjà un an en naissant.

Les sanctuaires :
Les sanctuaires profitent de ce jour pour inviter des personnes connues à lancer des graines sur la foule. Des célébrations sont réalisées. Les japonais s’y retrouvent pour prier et les temples peuvent offrir une collation.

Le maki :
Cette tradition c’est popularisé avec le temps, il s’agit le 3 au soir,de manger un rouleau de maki entier, sans le découper, et sans parler. Cette tradition viendrait d’Osaka, c’était d’abord destinée aux travailleuses du sexe.